Gorée, île mémoire. Triste symbole du plus grand crime contre l’humanité par les prédateurs de la bourgeoisie occidentale. Là commençait le voyage vers la mort ou la servitude imposée. La saignée de la terre-mère se poursuivrait par leur domination dans les colonies, mais les cales des bateaux négriers amenaient aussi les graines de résistance qui ont continué à germer dans nos peuples. Et nous retournerons à GOREE pour qu’ils le sachent.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *